Montessori et les tâches ménagères : Comment créer plus de lien avec vos enfants ? | Bibi Happy

Montessori et les tâches ménagères : Comment créer plus de lien avec vos enfants ?

La pédagogie Montessori est centrée sur l’autonomie psychique de l’enfant, sa capacité à gérer ses envies et ses besoins, mais aussi sur son autonomie matérielle. Sortir une activité (axée sur travail manuel), s’installer confortablement, la ranger puis nettoyer son espace de jeu sont les premiers objectifs visés dans ce domaine.

Les tâches ménagères aussi peuvent aider les enfants à apprendre à organiser leur temps, à avoir des responsabilités, à se fixer des objectifs et à acquérir certaines habiletés.

Lorsqu’ils aident leurs parents, les tout-petits se sentent grands et utiles, ce qui contribue à bâtir leur confiance. Il est donc approprié de faire participer les enfants aux tâches de la maison et qu’ils puissent y trouver du plaisir. Le temps passé ensemble contribue également à tisser et renforcer les liens familiaux.

Les bonnes questions à se poser pour cela sont :

  • Comment motiver les enfants ?
  • Quelles tâches selon l’âge ?
  • En combien de temps ?
  • Quel niveau de qualité fixer ?

Les enfants peuvent commencer très tôt à faire des petites tâches. Même un tout-petit peut mettre des vêtements sales dans le panier réservé à cet usage et ranger ses jouets. Voici comment vous pouvez encourager votre enfant à participer aux tâches ménagères.

Les jeunes enfants veulent souvent « aider » leurs parents et poser les mêmes gestes qu’eux. Plus vous habituez tôt votre enfant à faire quelques petites tâches, plus il aura tendance à garder cette bonne habitude. Mieux vaut tard que jamais et il n’y a pas d’âge pour commencer cela.

Demandez à votre bout de chou de devenir votre assistant s’il réclame votre attention lorsque vous préparez le repas ou pliez des vêtements, par exemple. Vers 18 mois, il peut commencer à jouer à « l’assistant » pour vous aider dans certaines tâches.

Ne stéréotypez pas les activités. Les garçons peuvent aimer cuisiner ou faire la vaisselle, et les filles, apprendre à bricoler et à nettoyer le jardin.

N’oubliez pas également d’associer le plaisir aux activités/corvées. Mettez de la musique, dansez et faites des farces pendant que vous accomplissez vos tâches. Cela apprendra à votre enfant que le travail peut être agréable.

Transformez les corvées en jeu. Si vous souhaitez que votre enfant range sa chambre, demandez-lui : « Veux-tu jouer au magasin? Tu pourrais être un vendeur de jouets. Mais avant, les jouets doivent être bien placés sur les tablettes pour que les clients les voient bien. »

Vous devrez, bien sûr, jouer quelques minutes et demander à votre « vendeur » de trouver les jouets qui vous font envie, mais la routine du rangement aura été agréable. Essayez aussi de le mettre au défi. Dites-lui par exemple : « Combien de jouets peux-tu ranger en 30 secondes? » De même, si vous avez besoin d’aide dans la cuisine, offrez à votre enfant d’être votre assistant. Il trouvera amusant de jouer un rôle et de vous aider.

Les règles indispensables pour que tout se passe bien :

  • Soyez patient et soyez conscient que votre enfant mettra plus de temps que vous.
  • Expliquez-lui ce que vous faites (ex. : « Tu vois, je dépose les assiettes ici, et les ustensiles là. »).
  • Demandez une seule chose à la fois.
  • Evitez d’être trop exigeant. Votre enfant pourrait se décourager si c’est trop difficile.
  • Saisissez l’occasion de passer du bon temps avec votre enfant.
  • Remerciez votre enfant chaleureusement chaque fois qu’il vous aide. Cela l’encouragera à recommencer.
  • Évitez « d’acheter » votre enfant pour qu’il vous donne un coup de main. Faites-lui plutôt comprendre que, pour qu’une famille fonctionne bien, chacun doit accomplir sa part de travail. Dites-lui que les corvées devraient être une manière d’aider sa famille.

En le faisant collaborer à la routine familiale dès son plus jeune âge et en accroissant progressivement ses responsabilités, vous l’amenez à ne pas considérer les corvées comme pénibles.

Voici une liste (non exhaustive) des tâches pouvant être accomplies selon l’âge de l’enfant ?

Avant 3 ans

  • Ranger ses jouets. Au début, votre enfant aura besoin de votre aide. Petit à petit, vous pourrez le laisser en faire un peu plus
  • Trouver les chaussettes semblables parmi celles qui sortent de la sécheuse afin que vous puissiez les assembler
  • Plier des débarbouillettes et faire une pile
  • Placer ses bottes ou ses souliers à côté de la porte d’entrée
  • Accrocher son manteau à un crochet qui est à sa hauteur
  • Nettoyer la table ou d’autres objets avec un linge humide
  • Mettre un déchet dans la poubelle
  • Laver des légumes, déchirer des feuilles de laitue, verser des ingrédients dans un bol
  • Placer des livres dans une bibliothèque suffisamment basse

Entre 3 et 5 ans

  • Ranger ses jouets.
  • Mettre ses vêtements sales dans le panier à linge
  • Déposer ses vêtements pliés dans un tiroir à sa portée
  • Mettre sa vaisselle sale sur le comptoir, près du lave-vaisselle
  • Mesurer les ingrédients secs d’une recette, verser dans un bol et mélanger
  • Aider à mettre la table en plaçant les ustensiles et les serviettes de table
  • Déneiger avec une petite pelle, si la quantité de neige est peu importante
  • Passer le balai sous la table après le repas
  • Arroser les plantes, sous votre supervision

Entre 6 et 7 ans

  • Ramasser les poubelles.
  • Plier les serviettes
  • Passer la serpillière
  • Vider le lave-vaisselle
  • Trier les chaussettes propres
  • Retirer les mauvaises herbes du jardin
  • Ratisser les feuilles mortes
  • Peler les pommes de terre et les carottes
  • Faire une salade
  • Remplacer le rouleau de papier essuie-tout…

Entre 8 et 9 ans

  • Charger le lave-vaisselle
  • Changer les ampoules
  • Trier la lessive
  • Suspendre et plier les vêtements propres
  • Epousseter les meubles
  • Ranger les courses
  • Cuire des oeufs
  • Cuisiner des biscuits
  • Promener le chien
  • Essuyer la table
  • Balayer par terre

Entre 10 et 11 ans

  • Nettoyer la salle de bain
  • Passer l’aspirateur
  • Nettoyer un plan de travail
  • Faire le ménage de la cuisine
  • Préparer un repas simple
  • Tondre la pelouse
  • Apporter le courrier
  • Balayer le garage

A 12 ans et plus

  • Laver le sol
  • Changer les ampoules des plafonniers
  • Laver et nettoyer la voiture
  • Tailler les haies
  • Peindre les murs
  • Faire les courses avec une liste
  • Préparer un repas complet
  • Cuisiner un pain ou un gâteau
  • Faire de menus travaux de réparation dans la maison
  • Laver les fenêtres
  • Repassez des vêtements
  • Garder les enfants

Parfois, votre enfant n’aura pas toujours envie de participer et ce sera alors une vraie corvée pour vous que de le faire participer… aux corvées !

Que faire s’il ne retrousse pas ses manches comme convenu ?

Laissez-lui un laps de temps raisonnable pour effectuer ses tâches afin de rendre les choses plus faciles pour tous. Donnez-lui la totale liberté de les finir par ses propres moyens à l’heure dite. Évitez de le gronder sans arrêt pour qu’il s’y mette.

Si les corvées ne sont pas terminées à l’heure dite, ne vous attaquez pas vous-même à la tâche, sinon vous lui enverriez le message suivant : « Tu ne dois pas vraiment faire tes corvées, parce que, si tu ne t’en acquittes pas, maman ou papa les fera pour toi ! »

Si une corvée doit être recommencée parce qu’elle n’a pas été bien faite la première fois, insistez gentiment et patiemment pour que votre enfant prenne le temps de la recommencer correctement.

Expliquez-lui que chacun doit participer aux tâches ménagères pour que la vie de famille se déroule bien.

Pour le motiver, encouragez-le en lui disant que vous ferez une activité qu’il aime quand il aura terminé.

Les spécialistes en communication parents/enfants Faber et Mazlish proposent de formuler des encouragements en 3 étapes pour des enfants épanouis :

  • Décrire ce qui est vu (« Je vois un plancher propre, un lit sans un seul pli et des livres rangés sur l’étagère »)
  • Exprimer ce qui est ressenti (« C’est un plaisir d’entrer dans cette chambre ! »)
  • Résumer en un mot le comportement digne de louange (« Tu as trié les jouets et tu les as placés dans des boites séparées. C’est ce que j’appelle de l’organisation ! »)

Rappelez-vous que, pour qu’un enfant assume la responsabilité des corvées sans qu’on ait besoin de lui rappeler ses tâches constamment, il faut s’y prendre tôt, entre 3 et 5 ans. Il faut aussi être patient, car l’apprentissage peut prendre quelques années.

Autrement dit, on n’attend pas qu’il soit déjà parvenu à l’adolescence !

Découvrez Nos Derniers Articles

Le jeu risqué et ses bienfaits

Dans notre société numérique, où les écrans surplombent notre quotidien et où les enfants sont de plus en plus sédentaires, un terme fait son apparition sur ...
Lire l'Article →

Encourager l’autonomie et l’amour de la lecture chez les tout-petits : Une approche inspirée de la pédagogie Montessori

L'amour de la lecture est un précieux cadeau que nous pouvons offrir à nos enfants dès leur plus jeune âge. En s'inspirant des principes de ...
Lire l'Article →

Autonomie de l’enfant : comment l’aider à s’habiller seul ?

Autonomie de l’enfant : comment l’aider à s’habiller seul ? Pas si évident que ça d’apprendre à s’habiller seul quand on est petit. Et pourtant, ...
Lire l'Article →
Retour en haut

Ce site utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site.